La Chine et les Etats-Unis d’accord pour « stabiliser leur relation »

Print Friendly, PDF & Email
- Advertisement -

 

Par (Pékin, correspondant )

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, s’est entretenu avec le président chinois, Xi Jinping, lundi 19 juin à Pékin, lors d’une visite au cours de laquelle les deux parties ont assumé leur désaccord sur Taïwan.

En visite officielle à Pékin dimanche 18 et lundi 19 juin, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a d’abord rencontré son homologue chinois, Qin Gang, durant plus de sept heures ; puis, lundi, Wang Yi, directeur du bureau de la Commission centrale du Parti communiste pour les affaires étrangères pendant environ deux heures ; et, enfin, le président Xi Jinping, pendant trente-cinq minutes. Il s’agissait de la première visite de M. Blinken à Pékin depuis sa nomination en janvier 2020, et du premier entretien de Xi Jinping avec un membre de l’administration américaine depuis sa rencontre avec le président Biden, en novembre 2022.

« Nous sommes d’accord sur la nécessité de stabiliser nos relations », a déclaré M. Blinken lors d’une conférence de presse. Le secrétaire d’Etat a réaffirmé que les Etats-Unis n’étaient pas favorables à un « découplage » des économies, mais a insisté sur le « derisking » (« atténuation des risques »), une notion initialement portée par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen puis reprise par l’administration Biden. On ignore si les Chinois ont été convaincus. Ces dernières semaines, ces derniers n’ont cessé d’affirmer que les deux termes, équivalents à leurs yeux, relevaient au final d’un objectif identique : « contenir » la Chine – ce qu’a démenti M. Blinken.

« Il y a de nombreuses questions sur lesquelles nous sommes en profond, voire véhément désaccord », a déclaré le secrétaire d’Etat américain. Taïwan en fait partie. Les Chinois ont réaffirmé que Taïwan constituait « le noyau » de leurs intérêts fondamentaux et que ce sujet était « purement interne ». Antony Blinken a réaffirmé que les Etats-Unis « s’opposent au changement du statu quo par quelque partie que ce soit » et qu’ils ne soutiennent pas l’indépendance de Taïwan. Tout en indiquant : « Nous sommes, comme beaucoup d’autres, profondément préoccupés par certaines des provocations menées par la Chine ces dernières années, depuis 2016 », dans le détroit de Taïwan.

Assurances sur l’Ukraine

Il a rappelé qu’une « crise » dans le détroit aurait forcément un impact mondial, car 50 % du commerce maritime international transite par le détroit, et que 70 % des microprocesseurs sont fabriqués sur l’île. Devant la presse, il a annoncé que les Etats-Unis s’étaient engagés à donner à Taïwan les moyens de se défendre, ce qui est la position officielle des Etats-Unis. Mais les Chinois – et les Taïwanais – notent que Joe Biden a déclaré, à quatre reprises depuis qu’il est président, que les Etats-Unis « défendraient Taïwan » en cas d’attaque chinoise. A trois reprises, ses conseillers ont démenti ses propos.

Si le secrétaire d’Etat américain a mis en avant l’intérêt qu’avaient les deux pays à coopérer sur des questions telles que le climat, la sécurité alimentaire mondiale, la santé publique, il a reconnu que la Chine n’avait pas accepté de rouvrir des canaux de communication directe entre militaires. Pour les Etats-Unis, « il est absolument vital que nous ayons ce genre de communication. Nous allons continuer d’y travailler », a dit M. Blinken. Début juin, le ministre chinois de la défense, Li Shangfu – qui fait l’objet de sanctions américaines –, avait explicitement refusé de rencontrer son homologue américain Lloyd Austin en marge du Dialogue de Shangri-La qui s’est tenu à Singapour. Durant ce sommet, un chasseur chinois avait coupé la route à un avion américain qui survolait les eaux internationales du détroit de Taïwan.

A propos de la guerre en Ukraine, Antony Blinken a déclaré que la Chine avait renouvelé sa promesse de ne pas envoyer d’armes à la Russie : « Nous, ainsi que d’autres pays, avons reçu l’assurance de la part de la Chine qu’elle ne fournit pas et ne fournira pas d’aide létale à la Russie pour une utilisation en Ukraine. »

Simplement accueilli à sa descente d’avion, dimanche, par le responsable des affaires sino-américaines au ministère chinois des affaires étrangères, Antony Blinken a eu un entretien puis un dîner plus longs que prévu avec son homologue, Qin Gang. Devant les caméras, les deux hommes ont apparemment échangé courtoisement. En revanche, lundi, Wang Yi, qui est membre du bureau politique du Parti communiste, alors que M. Qin n’est que membre du comité central, s’est montré plus réservé, n’allant pas à la rencontre de son visiteur et ne lui adressant pas la parole durant la séance photo. Quant à Xi Jinping, il présidait une grande table ovale, avec à sa droite la délégation américaine et à sa gauche Wang Yi, Qin Gang et d’autres officiels chinois.

A l’issue de la discussion entre MM. Blinken et Wang, la Chine a publié un communiqué disant qu’« un choix doit être fait entre le dialogue et la confrontation, la coopération et le conflit ». Pour la Chine, l’administration Biden veut certes discuter avec Pékin, mais cherche parallèlement à l’affaiblir. Notant que les relations bilatérales sont « à un point bas », M. Wang « a souligné que la cause fondamentale est la perception erronée [des Etats-Unis] envers la Chine ». Wang Yi a « exhorté la partie américaine à ne pas projeter sur la Chine l’hypothèse selon laquelle un pays fort est tenu de chercher l’hégémonie, et de ne pas se méprendre en jugeant que la Chine emprunte la voie prise par les puissances occidentales traditionnelles ». « Une visite ne résout pas tous les problèmes », a reconnu Antony Blinken.

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/06/19/la-chine-et-les-etats-unis-d-accord-pour-stabiliser-leur-relation_6178313_3210.html
spot_img

ΑΦΗΣΤΕ ΜΙΑ ΑΠΑΝΤΗΣΗ

εισάγετε το σχόλιό σας!
παρακαλώ εισάγετε το όνομά σας εδώ

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Διαβάστε ακόμα

Stay Connected

2,900ΥποστηρικτέςΚάντε Like
2,767ΑκόλουθοιΑκολουθήστε
32,600ΣυνδρομητέςΓίνετε συνδρομητής
- Advertisement -

Τελευταία Άρθρα